Auwill.fr » Astuces » E-liquide : comment le produire soi-même ?

E-liquide : comment le produire soi-même ?

Pour les habitués des cigarettes électroniques, dépenser régulièrement de l’argent pour l’e-liquide peut très vite devenir usant. Pour des questions d’économie ou encore de quantité, il est plus profitable de produire son propre e-liquide chez soi. Voici les astuces pour y arriver.

De quoi aurez-vous besoin ?

Pour réaliser votre e-liquide, vous devez avoir à disposition certains accessoires et ingrédients.

Le matériel

Assurez-vous d’avoir :

  • un flacon vide ou une fiole graduée ;
  • des gants ;
  • des lunettes de protection ;
  • une seringue ;
  • une pipette.

Optionnellement, vous pourrez vous procurer un bécher si vous comptez produire votre e-liquide en grande quantité.

Les ingrédients

Quelques ingrédients sont incontournables pour cette préparation. Il vous faut une base qui constitue plus de 3/4 de sa composition. Il s’agit d’un mélange de deux entrants : le Propylène Glycol (PG) et la Glycérine Végétale (VG). Plusieurs bases neutres sont disponibles sur le marché, avec un rapport PG/VG variable. Ainsi, vous avez le choix entre :

  • 80 % de PG pour 20 % de VG ;
  • 50 % de PG pour 50 % de VG ;
  • 30 % de PG pour 70 % de VG.

Pour plus de liberté, vous pouvez vous procurer deux bases à 100 % de chacune de ces composantes.

Des boosters de nicotine peuvent également intervenir dans le processus. La qualité de votre vapotage dépend grandement du taux de nicotine contenu dans l’e-liquide. Un booster en nicotine est un flacon de 10 ml, la dose maximale légale. Vous avez le choix entre le booster de nicotine classique et celui aux sels de nicotine. Selon votre besoin en nicotine, vous devrez privilégier le booster aux sels de nicotine.

Des concentrés d’arômes vous permettent de donner la saveur désirée à votre e-liquide. Il n’y a pas vraiment d’arôme type à utiliser. Vous pouvez suivre vos préférences et vous laisser tenter par toutes sortes de recettes. Ces différents types d’arômes sont réunis en quatre familles (tabac, boissons, menthe, gourmand).

Des additifs viennent compléter la liste. Ils sont facultatifs et servent principalement à ajuster les saveurs, voire les améliorer. Toutefois, leur quantité ne doit pas excéder 3 % du mélange total.

Quelles sont les étapes pour produire votre e-liquide ?

La préparation de votre e-liquide suivra deux étapes principales.

La fabrication proprement dite

Nettoyez votre plan de travail et votre flacon puis munissez-vous de vos lunettes de protection et de vos gants. Avec une pipette, mettez quelques gouttes d’arômes concentrés dans le flacon. Vous pouvez mélanger plusieurs arômes différents. Veillez tout de même à prêter attention au dosage indiqué sur le contenant de l’arôme.

Ensuite, ajoutez la dose de nicotine souhaitée à l’aide de votre seringue. Ce dosage variera selon votre fréquence de vapotage. Vous pourrez par la suite ajouter vos additifs en proportions raisonnables. La base pourra être ajoutée au mélange en tenant compte de votre ratio PV/VG.

Enfin, fermez le flacon. Vous devez vigoureusement le secouer pendant une minute environ avant de laisser reposer le mélange. Recommencez cette opération 4 à 5 fois, puis procédez à la maturation.

La maturation

Comme avec le vin, votre mélange doit être laissé au repos afin de développer au maximum son potentiel aromatique. À cet effet, vous pouvez attendre jusqu’à deux semaines en fonction du type d’arôme. Il vous faudra juste retirer le couvercle du flacon et laisser reposer le liquide pour que les alcools s’évaporent. Vous aurez besoin d’un endroit sûr à l’abri de la lumière.

Vous avez fini votre préparation et vous pouvez maintenant vapoter. Vous pourrez dire que vos efforts ne sont pas partis en fumée !